Vous êtes ici

La Colombie dans l’ombre des abus de droits humains

 

Des femmes afro-colombiennes de La Triana partagent leur histoire.Le rapport Colombie dans l’ombre des violations de droits humains, et les fiches didactiques qui l’accompagnent, brosse un tableau différent de celui exposé par le gouvernement canadien selon lequel le commerce est le meilleur moyen pour aider à améliorer la situation des droits de la personne en Colombie. Des groupes de droits de la personne crédibles, des syndicats et des ONG en Colombie et au Canada, et les Nations Unies ont compilé une documentation convaincante qui démontre que les violations des droits de la personne contre des syndicalistes, des défenseurs des droits de la personne, des communautés autochtones et afro-colombiennes n’ont aucunement diminué au cours des quatre dernières années.

Le rapport, publié en mai 2015, a été rédigé par le Groupe de travail sur la Colombie, créé par trois coalitions de la société civile canadienne (le Groupe d’orientation politique des Amériques du CCCI, Common Frontiers et le Congrès du travail du Canada) pour « remettre la Colombie sur la carte » et sensibiliser les décideurs, les politiciens et le public en général sur la situation en Colombie. L’objet de ce programme d’action conjoint est la violation continue des droits de la personne en Colombie et la complicité du Canada à cet égard, que ce soit de la part du gouvernement ou des entreprises.

3 423 Des Autochtones de la Colombie ont été victimes de violation des droits de la personne en 2015

Pendant que de nombreux secteurs de la société colombienne travaillent à la création des fondements pour la paix avec les négociations de paix à La Havane, le gouvernement canadien refuse d’appuyer les droits de la personne ainsi que la justice sociale et économique en Colombie. Il a plutôt choisi de se concentrer sur l’investissement privé dans le secteur de l’énergie et des ressources tout en poursuivant une stratégie de responsabilité sociale des entreprises profondément déficiente qui permet aux entreprises canadiennes de maintenir leurs activités en Colombie en toute impunité. Il est inquiétant que le Canada continue de vendre de l’équipement militaire à la Colombie par l’entremise de la Corporation commerciale canadienne; outil du gouvernement conservateur pour la promotion de l’industrie de la défense comme priorité économique.

Le rapport est disponible à l’adresse suivante : pasc.ca/fr/CWG .

[Photos: Josh Berson]

Mise à jour le: 1 Mars 2016