Vous êtes ici

Le FJS appui les plaignants guatémaltèques dans la cause Hudbay Minerals

 

Une mise à jour de la poursuite est disponible sur le site de Rights Action. (anglais seulement)

 

Du 18 au 20 octobre dernier, Rights Action et des avocats-conseil du cabinet Klippensteins Barristers and Solicitors ont rencontré les plaignants à Guatemala pour les préparer en vue de leur séjour prochain à Toronto. Rights Action, pour sa part, s’occupe de la logistique du voyage puisqu’une douzaine de plaignants ne parlent que le Quekchi, sont rarement sortis de leur région d’El Estor et n’ont jamais pris l’avion.

Murray Klippenstein et Cory Wanless ont rencontré leurs clients le 19 octobre pour faire le point sur la poursuite. Winston Scott leur a servi d’interprète anglais-quekchi lors de ces rencontres. Les avocats ont expliqué à quoi il faut s’attendre lors des interrogatoires préalables menés à Toronto par l’équipe.

Contexte

  • Menaces faites par un employé de CGC (codéfendeur avec Hudbay Minerals dans les poursuites intentées au Canada) à l’endroit des plaignantes de Lote 8 mises en cause dans l’affaire Hudbay/CGN; des hommes armés ont traqué Angelica Choc, http://mailchi.mp/rightsaction/threats-made-by-cgn-against-plaintiffs-in-hudbaycgn-lawsuits
  • Defensora – Ce film primé de 40 minutes (réalisé par Rachel Schmidt en 2013) fait état de la lutte des peuples Quekchi pour se réapproprier leurs terres ancestrales et réclamer justice devant les tribunaux canadiens et guatémaltèques pour le meurtre, les fusillades et les viols perpétrés par la police, les soldats et les gardes de sécurité employés par la minière canadienne Hudbay Minerals et sa filiale guatémaltèque CGN. View: https://vimeo.com/75725049 
    (Photo: Murray Klippenstein)
Les plaignantes et plaignants à l’origine des poursuites canadiennes contre Hudbay Minerals and CGN (filiale guatémaltèque autrefois propriété de Hudbay), dont neuf des 11 plaignantes de la communauté éloignée de Lote 8, victimes des viols commis lors de l’expulsion illégale survenue durant l’incendie et la destruction de leur village natal. Angelica Choc, veuve d’Adolfo Ich, leader communautaire assassiné.  Absent : German Chub, l’homme paralysé par balle le même jour que l’assassinat d’Adolfo. 
(Photo: Murray Klippenstein)
Les avocats Murray Klippenstein et Cory Wanless; et des personnes contribuant à la planification et la préparation du séjour prochain à Toronto (demandes de visas, traduction, plans de voyage, etc.), dont Grahame Russell (Rights Action) et Lisa Rankin (Breaking the Silence).

 
Depuis le début des poursuites contre Hudbay/CGN en 2010, chaque réunion commence par une cérémonie religieuse maya, avec bougies qui brûlent pendant toute la séance. 

 
 
 
 
Margarita Caal Caal et Carmelina Caal Ical de Lote 8, toutes deux victimes de viol, examinent les photos prises par des employés de la minière au moment des expulsions violentes et destructrices. (photo : Murray Klippenstein)

 

 

 

 

 

 
 
 

 

Mais tout n’était pas que travail. Les rencontres comportaient de beaux moments passés avec les enfants qui ont quelque peu motivé la lutte pour la justice que mènent les Quekchi au Canada. En effet, ils se battent pour leurs territoires, pour la Terre mère, pour le bien-être de leur communauté et pour leurs enfants, petits-enfants et les générations futures. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après les réunions, Angelica Choc a accompagné les femmes pour aller acheter les valises, vêtements chauds et souliers dont elles auront besoin pour affronter le froid au Canada.

 

 

 

 

 
Ces femmes extraordinaires sont prêtes à partir pour Toronto et à dire toute la vérité au sujet des torts que la police, les militaires et les gardes de sécurité de CGN leur ont infligé ainsi qu’à leur famille et à leur collectivité. Les plaignants German Chub et Angelica Choc seront à Toronto au début de 2018 pour être interrogés.

 

Renseignements :

Klippensteins Barristers & Solicitors:
416-598-0288 

Rights Action: 1-416-807-4436
info@rightsaction.org

 

 

Mise à jour le: 9 Novembre 2017