Vous êtes ici

Délégation syndicale de solidarité au Bangladesh

Manifestation pour le premier anniversaire de Rana Plaza

Le 24 avril 2014 marque le premier anniversaire de l’effondrement de l’immeuble Rana Plaza au Bangladesh qui a provoqué la mort de 1 100 travailleuses et travailleurs et des mutilations à des milliers d’autres.  L’agente du Fonds de justice sociale, Louise Casselman, a pris part à une délégation syndicale canadienne de solidarité envers les travailleuses et travailleurs du vêtement au Bangladesh et d’évaluation des progrès réalisés depuis l’effondrement de l’usine.  Les autres membres de la délégation comprenaient Paul Meinema (TUAC), Kelti Cameron (SCFP), Ruth Pryce (UNIFOR), Randy Kitt (UNIFOR) et Matthew Kellway (NPD, député à la Chambre des communes) qui a initié la visite.

Manifestation à Bangladesh pour le premier anniversaire de Rana Plaza

La mission avait pour but de rencontrer les travailleuses et travailleurs et leurs délégués syndicaux, les victimes et leurs défenseurs, et de participer à d’importantes activités en mémoire des victimes de Rana Plaza.  Des rencontres avec les travailleuses et travailleurs, les employeurs, le gouvernement et l’OIT, ont permis à la mission de prendre connaissance des défis que l’industrie du vêtement de ce pays continue d’affronter et de confirmer que l’Accord sur les incendies et la sécurité des  bâtiments est une mesure positive et indispensable pour améliorer les conditions de travail dans l’industrie.  Les membres ont aussi pu constater l’incroyable travail d’organisation accompli par le Bangladesh Center for Workers Solidarity (Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs) qui contribue à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes organisatrices et organisateurs sur les lieux de travail.

Réunion avec le Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh

Une équipe de tournage accompagnait la délégation pour capter des moments importants de cette tournée, y compris les visites aux usines, et enregistrer les demandes des travailleuses et travailleurs et la voix des victimes et leurs défenseurs qui continuent d’exiger une juste indemnisation pour leurs pertes. Le CTC a coordonné l’édition finale de ce film qui est disponible pour le travail d’éducation et pour construire la solidarité envers la lutte des travailleuses et travailleurs du vêtement au Bangladesh. Plusieurs syndicats, en autre le FJS de l’AFPC ont contribué au financement du film.

Visionnez le film: Victims of Fashion (anglais seulement)

Mise à jour le: 18 Février 2016