Vous êtes ici

Initiative Kekegan du Lac Barrière pour les droits autochtones

En 1991, les Algonquins de la collectivité appauvrie du Lac Barrière ont négocié une entente historique avec le Canada et le Québec qui leur accordait la cogestion de leur territoire traditionnel. Les deux gouvernements ont refusé d’honorer l’entente.

Outre la longue bataille juridique qui a été entreprise, un noyau composé de membres de la collectivité a commencé un travail conjoint pour faire de l’éducation et créer un sentiment d’espoir de briser le cycle de la pauvreté au Lac Barrière.  L’initiative anti-pauvreté, connue sous le nom d’Initiative Kekegan du Lac Barrière, organisera plusieurs rassemblements et ateliers pour les jeunes, les femmes et les aînés.    

Ces ateliers mettront l’accent sur l’autonomisation des membres de la collectivité et leur offrira les instruments dont ils ont besoin pour assurer la continuité de leur façon de vivre sur une base communautaire, de leur lien avec la terre et l’exercice de l’autodétermination, y compris les efforts pour faire disparaître le stigma de la pauvreté qui assombrit la collectivité.

Mise à jour le: 21 Janvier 2016