Vous êtes ici

Visite de Bertha Oliva, défenseur des droits de la personne en Honduras

Conférence de presse sur la colline parlementaire avec Bertha Oliva

En avril 2014, Common Frontiers, le Fonds de Justice Social de l’AFPC et le Groupe d’orientation politique pour les Amériques du CCCI ont coparrainé une tournée de Bertha Oliva, directrice de COFADEH (Comité des parents de personnes détenues et disparues au Honduras) pour lui permettre de livrer son témoignage au Comité parlementaire sur le commerce international et au Sous-comité sur la justice et les droits de la personne. Bertha s’est rendue à Toronto, Ottawa, Montréal et devant les Six Nations pour s’adresser aux populations autochtones, aux travailleuses, travailleurs,  étudiantes et étudiants pour partager les récits des personnes persécutées par leur gouvernement pour leur défense des droits de la personne, du travail et du territoire.

Depuis le coup d’État militaire de 2010, une violente répression sévit au Honduras. Les violations des droits de la personne connaissent une hausse alarmante, plaçant les défenseurs des droits de la personne, les dirigeantes et dirigeants syndicaux, les journalistes et même les accompagnateurs internationaux dans des situations extrêmement dangereuses. Des centaines d’agriculteurs ont été expulsés de leurs terres.

Malgré l’impunité généralisée, le gouvernement canadien s’affaire à mettre en œuvre un accord de libre-échange avec le Honduras pour garantir des droits d’investissement aux sociétés canadiennes. Le FJS a travaillé de près avec le Groupe d’orientation politique pour les Amériques du CCCI pour faire venir des témoins experts au Canada en 2011 afin de témoigner devant le Comité permanent des affaires étrangères et du développement international de la Chambre des communes. En 2013, le FJS appuyé la mission d'observation d'élection au Honduras, organisé par Common Frontiers.  

Mise à jour le: 11 Février 2016